Rechercher

Charnizay : le point sur la réunion du 30 septembre 2022

NB : Le projet de Charnizay Nord est actuellement en enquête publique ( 15 septembre au 15 octobre 2022)

Vous pouvez y participer ici :

https://www.registre-dematerialise.fr/4155/

Les infos sont sur le site de la préfecture :

https://www.indre-et-loire.gouv.fr/Publications/Enquetes-publiques-en-cours/SAS-PARC-EOLIEN-DE-CHARNIZAY-NORD-Charnizay


Communiqué de presse de la Fédération VCT&B:

communiqué de presse réunion Charnizay du 30-9-22
.pdf
Download PDF • 157KB

La Fédération Vent Contraire en Touraine et Berry (50 associations) a participé vendredi 30/09 à une réunion débat sur le projet éolien de Charnizay. Nous étions opposés à 3 personnes de NEST ou ayant appartenu à NEST, dont le président Mr Moreau, le maire de Charnizay Mr Gervais et Mr Pelletier. Cette réunion qui aurait dû se tenir avant le premier projet pour une information transparente des habitants (Charnizay nord est le troisième), a eu le mérite de révéler clairement l’opposition des charnizéens et des villages voisins impactés. Elle a permis de mettre l’accent sur les manques de la communication laissée à l’appréciation du promoteur. Au cours de cette réunion nous avons pu produire une étude Opinionway très transparente, diligentée par Sites et Monuments en mars 2022, « Les Français et l’impact des éoliennes » avec un panel de 2258 personnes, dont 1004 habitants des agglomérations de moins de 50 000 habitants, qui démontre clairement le ressenti négatif par rapport aux usines éoliennes (en annexe)

De même nous avons pu démontrer par des éléments factuels et un comparatif avec le modèle allemand, dont l’Enregiewende est un échec total, l’inutilité de l’éolien dans la décarbonation compte tenu qu’il est suppléé par des énergies thermiques et de ce fait contribue à l’augmentation du CO2 : - Allemagne Entre 9 et 10fois plus de CO2 par KWh produit.

Nous avons pu attirer l’attention sur la baisse des vents en 2021 ( 7% de production d’électricité éolienne malgré +7% de puissance installée) qui se poursuit sur le premier semestre 2022 ( 11% malgré +5% de puissance installée) selon RTE. Ce qui inquiète le GIEC qui prévoit une nouvelle baisse si le changement climatique se poursuit. Nous avons mis en évidence le rôle de l’OFATE basé au sein même du ministère de la transition écologique. Ce dernier trusté par les syndicats de développement de l’éolien et les promoteurs éoliens, dont les Allemands qui ont besoin de débouchés pour leur usines éoliennes. Le manque de sécurité de l’approvisionnement électrique (explications de Mr Jean Bernard Lévy) a été abordé, de même l’arrêt d’Astrid qui aurait permis de transformer les déchets nucléaires en combustibles, permettant une autonomie pendant des centaines d’année.

Pour des renseignements complémentaires vous pouvez prendre contact avec nous par mail

federation.vent.contraire.tetb@gmail.com

Notre site avec le PP de la présentation : www.ventcontrairetouraineberry.com


Le PowerPoint de présentation :

- sous forme pdf :

PP réunion débat Charnizay du 30-9-2022
.pdf
Download PDF • 2.10MB

- sous forme de vidéo sur une page dédiée :

https://www.ventcontrairetouraineberry.com/action-23


- sous forme de PPT

PP réunion débat Charnizay du 30-9-2022
.pptx
Download PPTX • 6.56MB

La lettre aux élus

courrier aux élus informations sur la réunion débat du 30-09 à Charnizay
.pdf
Download PDF • 270KB

Le 2/10/2022

Objet : La réalité du projet éolien à Charnizay et de l’éolien en France aujourd’hui

A l’attention de Mesdames et Messieurs les Maires et Mesdames et Messieurs les Conseillers Municipaux

Chers élus,


Vendredi soir une réunion débat s’est tenue à Charnizay au sujet du 3ème projet éolien dans ce village qui s’ajoute à celui du Petit Pressigny actuellement en recours. On peut s’étonner de ce débat tardif qui dans un souci de transparence, aurait dû avoir lieu avant le 1er projet, afin d’informer les Charnizéens et les villages voisins qui seront forcément impactés par des engins de 200m en mouvement. La mainmise des promoteurs sur l’information est à l’origine de nombreux votes regrettés ensuite par des membres des Conseil Municipaux, ou de nouveaux votes qui rejettent le projet.

On s’étonne également du fait qu’un projet puisse exister ici, dans la mesure où une décision préfectorale de 2008 a refusé la création d’une zone de développement éolien sur plusieurs villages, dont Charnizay, et que ceci a été confirmé par un jugement en 2011 ! Les habitants peuvent-ils entendre le propos de Mr Moreau évoquant que le paysage a toujours évolué, marqué par le travail de l’homme ?.. Des machines de 200m n’ont rien à voir avec l’échelle de nos paysages qu’elles industrialisent comme l’écrit les Beaux Arts.

Cette réunion parfois houleuse a eu plusieurs mérites, en premier celui de montrer la forte opposition des Charnizéens et des villages voisins, et de révéler la colère qui monte.

A plusieurs reprises des témoignages poignants ont mis en évidence la réalité de la dévalorisation immobilière et de la difficulté à vendre un bien en co-visibilité avec des éoliennes. _ 86 familles, 153 personnes dans un périmètre de 2,5km (cette distance est le critère jurisprudentiel pour intenter un recours en justice) verraient la valeur de leur bien gravement amputée. L’étude de l’ADEME (mai 2022) qui conclut « L’impact de l’éolien sur l’immobilier est nul pour 90 %, et très faible pour 10 % des maisons vendues ! » est tout simplement scandaleuse. Nous vous invitons à regarder les pages 19/20 et 21 de la présentation « Réunion/débat du 30/9/2022 à Charnizay » sur le site de la Fédération Vent Contraire en Touraine et Berry (adresse en fin de courrier), pour découvrir ce qui se cache. L’impact sur l’immobilier va bien au-delà de 2,5 km

Par ailleurs « Le vent tourne » ! Notre président en février 2020 avait reconnu la faible acceptabilité de l’éolien. Une étude diligentée par Sites et Monuments, particulièrement transparente, intégrant des citadins, en mars 2022 démontre clairement le ressenti négatif par rapport aux usines éoliennes qui va de 60% à 77% sur la distance éoliennes/ les habitations, les paysages, la santé, la valeur immobilière, l’entente entre les habitants… (voir page 12 de la présentation sur notre site).

Dans un autre ordre d’idée, les vents changent. L’année 2021 a été marquée par une baisse des vents pour une majorité des pays européens et s’est traduite par des pertes de production d’électricité éolienne importante : _7% en France malgré 7% de puissance installée en plus (Source RTE). (Page 8 /9/10 de la présentation sur notre site) Le premier semestre 2022 _ 11% d’électricité éolienne pour 5% de puissance installée en plus. Le GIEC s’inquiète de cette baisse qui pourrait se poursuivre. Faut-il défigurer nos campagnes, détruire notre économie locale, piller les ressources minières pour des engins dont la production en 2021 n’excédait pas 23% de leur potentiel ?

L’utilité de l’éolien dans la décarbonation s’avère catastrophique ! L’électricité ne représente que 24% de notre consommation d’énergie et est décarbonée à plus de 90% grâce au nucléaire et à l’hydraulique. Pour palier leur intermittence il faut des énergies pilotables (gaz, charbon). L’Allemagne qui a fait le choix des énergies intermittentes et aléatoires (éoliens, photovoltaïque) produit entre 9 et 10 fois plus de CO2 par KWh que la France. Une éolienne en France dont la production est suppléée par du gaz c’est : 23% de vent et 77% de gaz soit 345 gr de CO2 / KWh (le nucléaire =6gr de CO2 par KWh)

Ce courrier n’a pas l’ambition de couvrir tous les sujets développés dans notre présentation relative à la réunion/débat du 30/9 à Charnizay. Nous vous invitons à la consulter sur notre site (ci-dessous). Mais avant de terminer il faut rappeler les dégâts des projets éoliens sur la cohésion sociale tellement importante dans nos villages.

Déclaration d’un maire « Rien de tel qu’un projet éolien pour mettre le feu dans les villages. »


Ne détruisons pas ce qui est le plus important et qui ne s’achète pas pour une énergie inefficace et coûteuse. D’autres énergies renouvelables existent qui elles sont pilotables et moins impactantes pour nos villages et ceux qui y vivent. Ce sera l’objet d’un autre courrier. En attendant nous restons à votre écoute et vous prions de croire en l’assurance de nos sentiments les meilleurs. Maggy Ernst Dominique Vandeweghe Présidente de la Fédération Vice-président pour l’Indre et Loire


Copie : Président CC Loches Sud Touraine, Conseiller Régional, Député, Sénateurs, Conseillers départementaux Loches Sud Touraine

federation.vent.contraire.tetb@gmail.com

www.ventcontrairetouraineberry.com



L'article la Nouvelle République du 02/10/2022 sur la réunion de Charnizay* :

https://www.lanouvellerepublique.fr/indre-et-loire/commune/charnizay/sud-touraine-un-debat-inedit-sur-le-projet-eolien-de-charnizay

[...] Animé par le journaliste tourangeau Dominique Gerbaud, ancien rédacteur en chef adjoint de La Nouvelle République, rédacteur en chef de l’hebdomadaire La Vie ou encore du quotidien national La Croix, l’échange a confronté les arguments des pro-éoliens : Serge Gervais, maire de Charnizay, Francis Pelletier, habitant de Descartes et Éric Moreau, maire de Nouans-les-Fontaines et président de l’association Nouvelles énergies en Sud-Touraine (Nest) avec ceux des anti-éoliens : Maggy Ernst, présidente de la fédération Vent Contraire Touraine-Berry, Jean-Paul Bottier, conseiller municipal de Charnizay et Dominique Vandeweghe, président de l’Association pour la protection de l’environnement pressignois (Apep). [...]


Extrait vidéo

* 2 équipes de France Télévisions étaient présentes pour filmer le débat. L’une pour un documentaire sur les projets éoliens, diffusé prochainement sur France 3, notamment, et l’autre pour l’émission quotidienne « C dans l’air » sur France 5.