Rechercher

Brèves du 04/04/2021

EXTRAIT

Ludovic Grangeon 20/3 « la trop longues listes des désastres européens »

La technocratie européenne atteint des sommets de copinage, d’incompétence, de froide monstruosité et d’éloignement du citoyen. Insulte à la démocratie : 25 000 représentants d’intérêts privés (lobbyistes) résident en permanence à Bruxelles avec droit d’accès permanent aux décideurs européens que nous avons tant de mal à joindre ou même à identifier. Ils sont même plus puissants que les Gouvernements. . De 12 c€ en 2011, le prix de l’électricité grimpe déjà à 20 c€ en 2021, mais les estimations officielles Cour des Comptes, CRE, Sénat, UFE, le portent déjà à 30c€ dès 2025 et à 42c€ d’ici seulement 9 ans. Depuis la déréglementation européenne il aura augmenté de 400 % en moins de 20 ans.. .Le lobby éolien à Bruxelles Wind Europe est plus puissant que les Gouvernements avec plus de 60 collaborateurs permanents.

EXTRAIT Midi Libre 29/3

Directeur des affaires publiques de l’entreprise RES, l’un des leaders mondiaux des énergies renouvelables, Pascal Crapet, connaît bien le Gard : "J’ai été en poste à Nîmes de 1996 à 1998, en tant que directeur de cabinet du préfet. "

Commentaire : Un bel exemple de pantouflage : Le terme « pantouflage » désigne de manière familière le fait pour un haut fonctionnaire d'aller travailler dans une entreprise privée.

EXTRAIT le temps 4/4/21

Eolien (mondial)

En 2020, l’éolien a installé +96,7 GW d’installations, +60% par rapport à 2019 avec 60,7 GW soit l’équivalent à une centaine de centrales nucléaires.

Ces chiffres reflètent bien la tendance actuelle. L’éolien a le vent en poupe. L’accélération est due à la Chine et aux USA et à 93% pour des éoliennes terrestres.

Charbon

En 2021, les 3 plus grands consommateurs de charbon comptent dessus pour faire repartir leur croissance. Les USA vont augmenter leur consommation +16% et 3% en 20221 selon la EIA. La Chine et l’inde augmentent également les quantités brûlées.

Gaz extrait

La production mondiale de gaz liquide devrait doubler de 360 à 700 millions de tonnes d’ici à 2040 notamment sous la demande de l’Asie.

L’industrie gazière européenne a posté l’ambition de devenir climatiquement neutre d’ici à 2050. Cependant un sondage auprès des compagnies montre qu’elles ne comptabilisent pas les émissions de méthane, puissant gaz à effet de serre. De plus, aucune d’entre elles n’a de plan (autre que de communication) afin de réduire concrètement l’impact sur le climat.

Afin de terminer le gazoduc Nord Stream 2 entre la Russie et l’Allemagne, Washington utilise toutes les tactiques afin de bloquer les kilomètres restants, d’autant que la Maison Blanche pense que ce gazoduc est une mauvaise idée pour l’indépendance énergétique de l’Europe (et surtout un manque à gagner pour les producteurs gaziers américains). Mais qui seront les prochains leaders mondiaux?

Commentaire : face à ces infos il faut se rappeler que la France représente à peine 1% des émissions de GES Mondiaux. Pour être significatives les actions ne peuvent être que concertées à l’international. Pour la France les secteurs à « décarboner » sont le transport et l’habitat en priorité.

CEREME

Nucléaire :

  • Alors que la France insiste auprès de Bruxelles pour que le nucléaire soit considéré comme un investissement durable dans la future taxonomie verte, un rapport d'experts du centre de recherche de la Commission européenne (JRC), commandé par la Commission européenne plaide en ce sens. Dans ce document, il apparaît notamment que « les analyses n'ont pas révélé d'éléments scientifiques prouvant que l'énergie nucléaire est plus dommageable pour la santé ou l'environnement que d'autres technologies de production d'électricité déjà incluses dans la taxonomie ». Le rapport du JRC doit à présent être soumis à l'avis, d'ici fin juin, des experts d'Euratom en gestion des déchets ainsi que du Comité scientifique de la santé.

Éolienne :

  • Plusieurs médias, comme Le Figaro ou La Croix, consacrent aujourd’hui un article à la décision de la cour administrative d’appel de Marseille concernant l’installation du parc éolien sur la montagne Sainte-Victoire. Les juges ont confirmé que le promoteur devait obtenir une autorisation environnementale pour l’installation de ce parc, rendant donc illégale l’installation des 22 mâts. Néanmoins, le préfet du Var, très favorable au projet, a permis au promoteur le 29 mai dernier, de déposer, via un arrêté, un dossier de demande d’autorisation environnementale dans un délai d’un an.


Autres sujets


Les hauts responsables de l'énergie dans le monde, réunis hier, ont fait un constat alarmant sur la situation énergétique mondiale pour éviter un « avenir apocalyptique ». Ils recommandent notamment de se « débarrasser du charbon dès que possible », énergie polluante et encore très largement utilisée en Asie ou Europe. Ils souhaitent également encourager le développement des véhicules à zéro émission, en plein essor mais représentant toujours moins de 1% des ventes. Des dizaines de pays ont donc promis d’œuvrer pour atteindre la neutralité carbone d'ici 2050 (2060 pour la Chine), même si certains pays n’ont pas répondu à cet appel, comme la Russie. (AFP)

  • Dans Le Point, l’historien et essayiste Nicolas Baverez revient sur ce qu’il qualifie « d’étonnant paradoxe » : le fait que l’Europe se désengage fortement en matière d’énergie nucléaire, alors même qu’elle possédait un leadership mondial dans cette énergie dite « propre ». Pour lui, « il n’y aura pas de décarbonation de l’économie sans une forte augmentation de la production et de la consommation d’électricité, et il n’y aura pas d’électricité décarbonée sans un ambitieux programme nucléaire ». Il appelle donc à un véritable débat sur le sujet, en France comme en Europe.


Le cri d’alerte de A WAECHTER



EXTRAIT transition et Energie

La France classée 4ème pays le plus vert au monde

Selon le classement mondial Green Future Index réalisé par le MIT technology Review, la France est le quatrième pays le plus vert derrière l’Islande, le Danemark et la Norvège. Une performance pour un pays qui ne bénéficie pas des atouts énergétiques (géothermie, éolien et hydraulique) des trois pays nordiques qui le précède. Cela n’a pourtant pas empêché au début de l’année, le tribunal administratif de Paris de condamner les « manquements » de l’Etat français dans la lutte contre le réchauffement climatique…

Cherchez l’erreur. Dans un jugement soi-disant historique rendu le 3 février, le tribunal administratif de Paris a condamné les « manquements » de l’État français dans la lutte contre le réchauffement climatique. Il serait ainsi responsable d’un préjudice écologique. Deux ans après le lancement de « l’Affaire du siècle », les quatre ONG requérantes (Notre Affaire à tous, la Fondation Nicolas Hulot, Greenpeace France et Oxfam France) avaient crié victoire. Au passage, rappelons tout de même que l’impact climatique d’une réduction de 40% des émissions de gaz à effet de serre par la France à l’horizon 2030 n’est pas mesurable en terme climatique à l’échelle de la planète. Cela reviendrait, en s’appuyant sur les calculs du GIEC sur l’impact d’un doublement des émissions de gaz de serre, à limiter la hausse des températures de 0,0002° C!