Rechercher

Brèves du 27 septembre 2021

Dernière mise à jour : sept. 29



Voici quelques infos. Vous verrez que la majorité des articles sont inspirés par la situation : prix de l'énergie qui flambe et faiblesses des vents sur l'Europe du Nord en particulier, inquiétudes pour l'hiver qui vient!...

Mais aussi un peu de géopolitique, car la bataille sur la maîtrise des sources d'énergie à l'heure ou le monde affiche une volonté de bannir le pétrole ou le charbon dans l'avenir, est stratégique. L'indépendance énergétique est plus que jamais prioritaire.


L'idéologie galopante sur les EnR intermittentes a voulu ignorer cette intermittence vantant le fameux "foisonnement", capable de régler l'absence de vent sur une zone par le surcroît sur une autre.


Energie Vérité revient sur la réalité du poids de l'éolien dans l'énergie consommée en France. "Un pognon de dingue" (emprunt à E Macron) dépensé, des paysages sacrifiés, des biens dévalorisés, des vies brisées, des risques sanitaires ignorés. Tout ça pour ça!...


Ne ratez pas l'article de la NR sur l'intervention de notre préfète au Conseil Départemental concernant le développement éolien. La réaction de nos élus est rassurante.

Concernant la décision de Volkswind et du Ministère de l'Environnement de déposer un recours contre le jugement du tribunal de Nantes, je vous prie de trouver la note partie auprès des présidents des 17 associations de la Fédération, ainsi qu'auprès de différents élus.

La Présidente de la Fédération.


- Pour Jean-Bernard Lévy, la Russie et la Chine poussent à l’exclusion du nucléaire de la taxonomie verte européenne

https://www.transitionsenergies.com/jean-bernard-levy-russie-chine-nucleaire-taxonomie-verte-europeenne/


- La Chine est sur le point de mettre en service le premier réacteur nucléaire « propre » au monde par Thomas Boisson

https://trustmyscience.com/chine-souhaite-commercialiser-reacteurs-nucleaires-thorium-2030/


- On ne peut pas réussir la transition énergétique en gommant la réalité

https://www.transitionsenergies.com/transition-energetique-realite/

On ne peut pas réussir la transition énergétique en gommant la réalité[624112]
.pdf
Download PDF • 153KB

- L'électricité éolienne c'est seulement 1,34% de l'énergie consommée en France !

https://www.energieverite.com/post/l-%C3%A9lectricit%C3%A9-%C3%A9olienne-c-est-seulement-1-34-de-l-%C3%A9nergie-consomm%C3%A9e-en-france


- Nucléaire : une énergie sans couleur politique

Le nucléaire n’a peut-être pas de couleur, mais les positions antinucléaires de nos responsables politiques français sont plus que critiquables.

https://www.contrepoints.org/2021/09/24/406368-nucleaire-une-energie-sans-couleur-politique


- La Nouvelle République Indre-et-Loire : les éoliennes s'invitent au conseil départemental

Publié le 24/09/2021 à 15:37 | Mis à jour le 24/09/2021 à 16:42

Conseil départemental réaction des maires sur le développement éolien[624114]
.pdf
Download PDF • 126KB


- Fédération Vent Contraire en Touraine et Berry 25 septembre 2021 :

Lettre aux associations concernant le pourvoi contre l'arrêt de la CAA de Nantes "cigogne noire" projet éolien de Vou - La Chapelle Blanche du 6 juillet 2021

note du 25-9-21 aux associations de la Fédération[624115]
.pdf
Download PDF • 129KB

BRÈVES

du 25-9-21

Royaume-Uni

➾ 11 000 turbines mais pas de vent : l’éolien britannique souffre d’une météo imprévue

Extrait : Les pays, tels que le Royaume-Uni, ayant développé significativement l'éolien sont désormais soumis à un facteur imprévisible : la météo. Et ces dernières semaines, cela a posé de sérieux problèmes aux Britanniques. Exploiter l’énergie verte fournie « gratuitement » par le vent, l’idée est séduisante sur le papier. Mais comment fait-on les jours où le vent ne souffle pas ? Cette question est bien connue des expertes et experts de l’énergie : c’est le problème de l’intermittence des principales énergies renouvelables, que l’on retrouve aussi dans le solaire. Et ce problème, les Britanniques s’y sont retrouvés très concrètement confrontés ces derniers jours. Les deux premières semaines de septembre, le vent s’est fait cruellement désirer dans le pays — qui a installé pas moins de 11 000 éoliennes sur son sol.

https://www.numerama.com/sciences/740747-11-000-turbines-mais-pas-de-vent-leolien-britannique-souffre-dune-meteo-imprevue.html


CEREME

Nucléaire :

  • Lors de son audition le 17 septembre par la mission d’information sur la résilience nationale de l’Assemblée nationale, Jean-Bernard Lévy, PDF d'EDF, a affirmé qu'en excluant l’atome de la taxonomie européenne, « le risque est fort de voir des pays tiers s’engouffrer dans les failles béantes de cette initiative ». Il a indiqué que des pays, tels que la Chine et la Russie, deviendraient « les seuls à pouvoir un jour apporter des financements aux pays européens qui [auront] besoin de centrales nucléaires pour sortir des énergies fossiles ».

  • EDF et 12 industriels du nucléaire se rapprochent de l’Agence internationale de l’énergie atomique afin de « maximiser l’utilisation de ce que le directeur général de l’AIEA, Rafael Mariano Grossi, appelle “l’incroyable capacité de l’atome” à lutter contre le changement climatique, traiter les maladies, prévenir la faim et bien d’autres choses encore », selon un communiqué de l'Agence. Tous comptent renforcer leur dialogue avec l’agence, qui dépend des Nations unies, afin notamment d’identifier des actions communes en faveur du « déploiement » des technologies nucléaires.


Taxonomie :

· La ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, est revenue sur l’affirmation de l’ambassadeur français à Prague, qui disait dans un tweet partager la volonté tchèque de voir inclure le gaz, comme le nucléaire, dans la taxonomie de l’investissement durable. Elle a déclaré qu'il ne s'agissait « pas une position officielle de la France ». L’acte délégué qui traitera d’une éventuelle inclusion des deux sources d’énergie dans la taxonomie est attendu dans les prochaines semaines. Cent cinquante ONG se sont insurgés contre l'inclusion du gaz le 23 septembre.

· Les États membres de la Commission européenne demandent deux mois de plus pour s’opposer aux premiers critères de la taxonomie verte. La prolongation jusqu’en décembre (au lieu d’octobre) permettra notamment aux États d’examiner la proposition de la Commission à la lumière de l’acte délégué « complémentaire » censé trancher la question de l’inclusion du gaz et du nucléaire. Au Parlement européen, les élus ont décidé de respecter les délais initiaux et se prononceront lundi 27 septembre sur le premier acte délégué « climatique ».