Rechercher

Brèves du 14/08/2021

Dernière mise à jour : sept. 14

Quelques nouveautés pour rester informés

- 3 articles sur l'Allemagne qui rencontre des difficultés pour développer l'éolien, qui connaît une baisse de la production d'électricité issue de l'éolien et augmente sa production de CO2. Normal... C'est le modèle qu'on veut nous faire adopter!!!! J'attire particulièrement votre attention concernant l'article sur l'OFATE.

- Un article toujours brillant de JP Riou

- Un autre de Transition et Énergies sur le stockage du CO2

- Le projet éolien en face d'ERQUY en quelques chiffres effarants

- et quelques brèves

Bonne lecture!

- Allemagne :

* Allemagne, 2021 : quand la production d'électricité des EnR fait faux bond, les énergies fossiles régalent

Allemagne Tout comprendre sur l'OFATE, le dileme des EnRI[59276]
.pdf
Download PDF • 198KB

* L’Allemagne ne parvient plus
 à construire des éoliennes

https://www.transitionsenergies.com/allemagne-parvient-plus-construire-eoliennes/


*Les émissions liées à l’électricité ont augmenté de 25% en Allemagne au premier semestre… faute de vent

https://www.transitionsenergies.com/emissions-electricite-augmente-25-pourcent-allemagne-au-premier-semestre-faute-de-vent/


- La terrible loi de Brandolini et le mythe du 100% renouvelable

de Jean-Pierre Riou - 26.01.2021

https://www.europeanscientist.com/fr/energie/la-terrible-loi-de-brandolini-et-le-mythe-du-100-renouvelable/


- La capture du CO2 est indispensable… mais personne n’en veut

https://www.transitionsenergies.com/capture-co2-indispensable-mais-personne-veut/


- Le projet éolien d'Erquy en quelques chiffres

projet éolien Erquy en quelques chiffres
.pdf
Download PDF • 129KB

Brèves :

GREEN UNIVERS Extraits

Siemens Gamesa creuse ses pertes, les analystes doutent

Romain Chicheportiche 5 août 2021

Les résultats financiers de Siemens Gamesa Renewable Energy (SGRE) se succèdent et, malheureusement pour le turbinier, se ressemblent. Le groupe germano-espagnol continue d’afficher des pertes au 2ème trimestre (correspondant à son 3ème trimestre fiscal) et, fait nouveau, voit son volume de commandes s’effondrer. Les analystes financiers doutent de la capacité du groupe à revenir rapidement dans le vert.-75% de commandes Christian Bruch, le PDG de Siemens Energy, actionnaire à hauteur de 67% de SGRE, s’est déclaré ces derniers jours « insatisfait » des résultats trimestriels de sa filiale. Et pour cause, les commandes du turbinier se sont effondrées de 75% au dernier trimestre

_ Encore un nouveau venu sur le marché décidément porteur de l’éolien flottant. Gazelle Wind Power Limited vient de lever 4 M$ pour son concept de flotteur éolien marin. La société basée à Dublin en Irlande compte à son conseil d’administration des poids lourds de l’industrie des énergies renouvelables, ainsi qu’une ancienne commissaire européenne Encore du pantouflage ! _ Qui sont les lauréats de la 8e session de l’appel d’offres éolien ? Jean-Philippe Pié 3 août 2021 Organisée en avril dernier, la huitième et dernière session de l’actuel appel d’offres pour l’éolien terrestre n’a pas rencontré le succès espéré par les pouvoirs publics. Seuls 404 MW et 26 projets ont été attribués sur 700 MW proposés par la Commission de régulation (CRE) et retenus par la Direction générale de l’énergie, comme l’indique le rapport de synthèse publié hier par la CRE et consultable ci-dessous. Certes, 540 MW avaient été déposés et neuf projets écartés par la CRE mais dans tous les cas, le compte n’y est pas. Cette faible souscription pourrait être liée, selon Eric Reisse, associé du cabinet de conseil et transactions Envinergy, au fait que les développeurs continuent à avoir du mal à obtenir leurs différentes autorisations en temps et en heure.

Source CRE

Une autre déception ? Le tarif moyen pondéré pour l’électricité produite que la CRE a proposé de retenir ressort à 60,8 €/MWh

✦ L'hydrogène rose, nouvelle arme d'EDF pour vendre ses centrales nucléaires Extrait : Connaissez-vous toutes les couleurs d'hydrogène? L'hydrogène gris, le plus courant, est obtenu à partir de gaz naturel. Le bleu, lorsque les émissions sont captées et stockées dans le sol. L'hydrogène vert provient lui de sources renouvelables et le jaune est produit par électrolyse de l'eau. Et pour la première fois en Europe, un projet d'hydrogène rose, fabriqué à partir d'énergie nucléaire, vient de voir le jour au Royaume-Uni sous la houlette d'EDF.


CEREME

  • Selon le centre de recherches BloombergNEF, 174 milliards de dollars ont été investis dans les énergies renouvelables au premier semestre 2021. Les investissements ont davantage concerné le solaire, avec une hausse de 9 % par rapport à 2020. L'éolien offshore subit quant à lui une baisse de 30,5 % des investissements. L’organisme de recherches affirme néanmoins qu’il faudrait une nette accélération des investissements pour atteindre l'objectif de zéro émission. (Les Echos)

  • Les Etats-Unis et l'Europe se fournissent majoritairement en panneaux solaires et en polysilicium (composant essentiel dans la plupart des panneaux) en Chine. Cependant, la Chine produit ces matériaux grâce à de l'énergie fossile (notamment via des centrales à charbon) qui émettent de plus en plus de CO2. Pour faire face à ce fléau, plusieurs entreprises occidentales, qui achètent de l’énergie renouvelable, tentent d’encourager les panneaux solaires à bas carbone lors du financement de projets solaires. L’Union européenne envisage également de réglementer l’empreinte carbone des panneaux solaires vendus en son sein.


Éolien :

· L’énergéticien suédois Vattenfall démarre la construction d’un parc éolien en mer qui sera exploité sans subvention, au large des côtes hollandaises. Il s’agit d’une première dans le secteur, jugé comme suffisamment rentable pour se développer sans aucune aide publique. Les premières éoliennes devraient être opérationnelles à l’automne 2022 et le parc entier d'ici l'été 2023. (Révolution Énergétique) Ce projet de parc en mer est constitué de 4 lots. Le gouvernement néerlandais a lancé les enchères pour les 2 premiers lots en 2018. Et c’est l’énergéticien suédois Vattenfall qui a remporté le marché en demandant 0,0 cent/kWh de subside.

En juillet 2019, les 3e et 4e lots ont également été attribués à Vattenfall qui cette fois a proposé de verser annuellement à l’Etat 2 millions d’euros de droits par an pour pouvoir exploiter les éoliennes qui seront implantées dans ces zones.

Lorsqu’il sera achevé, le parc comptera 140 turbines de 11 MW pour une puissance totale de 1,5 GW. Il s’agira alors du plus important parc éolien offshore au monde. Les éoliennes les plus proches seront situées à 18 km de la côte hollandaise, et les plus éloignées à 36 km. L’exploitant a choisi de faire confiance au fabricant Siemens Gamesa pour la fabrication et la livraison des machines dont le diamètre du rotor sera de 200 mètres.


  • La dernière centrale électrique au gaz de France sera opérationnelle dès décembre 2021 à Landivisiau en Bretagne. Le projet a été initialement programmé il y a 10 ans afin d'éviter les pénuries d'électricité lors des pics d'utilisation l'hiver. L'usine sera utilisée en complément de l'électricité produite par des énergies renouvelables. (Les Echos) La vente de groupes électrogènes devrait s’accélérer en Bretagne

Nucléaire :

  • Selon un rapport de la Commission économique des Nations Unies pour l'Europe (CEE-ONU), les objectifs climatiques ne seront pas atteints si l'énergie nucléaire est exclue des plans. Par ailleurs, la CEE-ONU rappelle qu’un rapport du GIEC publié en 2018 présentait des scénarios d'atténuation des émissions de CO2 dans lesquels la production nucléaire était multipliée en moyenne par 2,5 par rapport à son niveau actuel d'ici 2050. (News.Un.org)

· Le Journal du Dimanche s’intéresse à l’étude de Katsumasa Tanaka, chercheur senior à l'Université Paris-Saclay, Johannes Morfeldt, chercheur postdoctoral à la Chalmers University of Technology, et Olivier Boucher, directeur de recherche au CNRS et à la Sorbonne Université, expliquant comment parvenir à la neutralité carbone au meilleur coût d'ici à 2050. Les trois chercheurs suggèrent de lutter contre les gaz à effet de serre de courte de durée qui ont un potentiel de réchauffement plus fort que le dioxyde de carbone. Ils conseillent également de s'attaquer aux gaz de manière ciblée..

  • Eric Fottorino, ancien président du Monde et actuellement à la tête de l'hebdomadaire Le 1 et du trimestriel Zadig, a récemment publié l’ouvrage « Mohican » dont Le Temps propose une analyse. Le roman revient sur la manière dont les paysans se sentent, en France, envahis par les industriels des énergies renouvelables, notamment du secteur éolien. Il s’interroge également sur la notion « d’énergies vertes » et se demande si l’on peut employer ce terme pour décrire des énergies qui dénaturent les terres agricoles.

  • Le Point consacre un article aux divergences existant au sein de la majorité au sujet des éoliennes. Si le Président fait preuve de prudence voire d’ambiguïté sur le sujet, la ministre de la Transition Energétique a un avis bien plus tranché sur la question. L'indécision du chef de l'État lasse l’opposition qui le presse de sortir de ce flou permanant et l'assurance de Barbara Pompili agace certains élus, au sein même de la majorité.

Union européenne :

  • En mai dernier, l'École de guerre économique (EGE) a publié une note « Comment l'Allemagne tente d'affaiblir durablement la France sur la question de l'énergie » dans laquelle elle décrit la stratégie de l’Allemagne pour saper la compétitivité de ses voisins européens au prétexte de la transition énergétique sur le sujet de la taxonomie. « Un sujet sous haute tension et un combat moyennement loyal » comme le rappelle Marianne, au regard des faits décrits par l’EGE, notamment le noyautage des institutions européennes par Berlin et l'entente tacite entre les lobbys écologiques et industriels allemands.

Allemagne

  • En lien avec la reprise économique et des conditions météorologiques défavorables, les émissions de CO2 ont augmenté de 25 % au premier semestre en Allemagne. Pour combler le manque de production des énergies renouvelables, intermittentes et aléatoires, l'Allemagne a eu massivement recours à des centrales thermiques au charbon et au gaz, qui émettent plus de CO2. (Transitions & Énergies)

Nucléaire :

  • L’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) recense 72 projets de petits réacteurs nucléaires (SMR) en cours de développement ou de construction dans dix-huit pays. La Russie avec Rosatom prévoit de lancer la construction d'un SMR en 2024 en Sibérie et la Chine a annoncé mi-juillet, le début de la construction d'un SMR sur l’île de Hainan. Quant à la France, elle a dévoilé un projet baptisé Nuward en 2019, dont la commercialisation est prévue pour la prochaine décennie. Le chef de l’Etat, Emmanuel Macron, juge ce segment du nucléaire« plein de promesses ». (Le Monde)


Échallon - Le projet éolien stoppé par la préfecture

· Dans Haut-Bugey - Jura La VOIX de l’AIN

· 16h00 - 06/08/2021 Le territoire où devaient s'implanter 8 éoliennes est "un secteur à haute valeur écologique", selon les mots de la préfecture. Il est situé "à proximité immédiate de zones Natura 2000" et protège de nombreuses espèces, dont certaines menacées comme le Grand tétras.


Hérault : Sécurité aérienne : les balises lumineuses sont incontournables

Extrait : Il y a de plus en plus de balises lumineuses aériennes à Montpellier et dans la Métropole, et pour cause : il y a beaucoup de chantiers et donc de grues, ainsi que des éoliennes. Jugement inattendu Le gouvernement confirme que le balisage lumineux des éoliennes, de plus en plus nombreuses à occuper le paysage, répond à des conditions de sécurité aérienne, et qu’il est règlementairement prévu et encadré. Organisé par le code des transports, ce balisage relève de la compétence de la direction générale de l’aviation civile -DGAC- qui veille à assurer « un niveau de sécurité acceptable pour les usagers de l’espace aérien » en réglementant la visibilité des constructions susceptibles de constituer des obstacles à la navigation aérienne. Deux arrêtés définissent les exigences techniques relatives à la couleur et aux flashs lumineux des éoliennes. Le changement de couleur des flashs lumineux, blancs le jour et rouges la nuit, vise à améliorer la visibilité pour les pilotes la nuit. Pour l’anecdote, le tribunal judiciaire de Montpellier a rendu un jugement inattendu : saisis par des riverains contestant l’implantation du premier parc éolien, les juges ont considéré que l’impact des flashs lumineux étaient susceptibles de constituer un trouble anormal du voisinage…

https://blogs.mediapart.fr/1127634/blog/060821/herault-securite-aerienne-les-balises-lumineuses-sont-incontournables


La Chine remet en service 53 mines de charbon désaffectées

Extrait : En raison de la forte demande d'électricité, la Chine a autorisé la mise en exploitation de plusieurs mines de charbon déjà fermées. L'autorité de planification a donné hier son feu vert à la réouverture de 15 mines, limitée à un an. La semaine dernière, les autorités avaient déjà annoncé la réouverture de 38 mines de charbon déclassées en Mongolie intérieure.

https://orf.at/stories/3223774/?fbclid=IwAR2XCWN_SzgRWH2TlLEdK_OAZUrn2_cgXgMwYmDEvFJ0e4Esy-Mp_6e-tT4

OUEST France

Extrait, propos d’un voisin d’éolienne, article « Quand trop d’éolien tue l’éolien »

Qu’on ne nous dise pas que les éoliennes ne défigurent pas le paysage. Leur impact défavorable est implicitement reconnu dans les zones d’exclusion. Pas d’éoliennes dans la zone 10 km de part et d’autre de la Loire par exemple.


Extrait Energie et Transition L’Allemagne et le Royaume-Uni, ont beau avoir dépensé des centaines de milliards d’euros pour développer la production d’électricité à partir des renouvelables, quand il n’y a pas de vent et de soleil et que la demande d’électricité est forte, les centrales thermiques fonctionnent à plein régime. Pour preuve, les émissions de CO2 en Allemagne au premier semestre provenant de la production d’électricité ont augmenté de 25%. Mais la fermeture définitive de bon nombre de centrales au charbon en Europe est tout de même programmée dans les prochaines années y compris en Allemagne. Elles seront remplacées, pour partie, par des centrales au gaz. A contrario, l’Asie continue et va continuer à en construire. Pas moins de 350 nouvelles centrales au charbon étaient en construction à la fin de l’année dernière. dont 184 en Chine, 52 en Inde, 7 en Corée du sud en 13 au Japon. La Chine entend financer par ailleurs la construction de centaines d’autres centrales thermiques au charbon au Vietnam, aux Philippines, en Turquie, en Indonésie, en Egypte et au Bangladesh.

La pensée de Pierre Desproges est parfaitement adaptée à la situation : Un jour j'irai vivre en Théorie, car en Théorie tout se passe bien." Pierre Desproges, 1939-1988