Rechercher

Brèves du 14/04/2021

EXTRAITS

Confluence :

Les énergies renouvelables au défi de la rareté du foncier

En 2020, les énergies renouvelables ont fait un bond historique pour atteindre 27,3 % du mix électrique français, selon le dernier baromètre Observ’ER publié en janvier. Cette hausse de plus de 4 points par rapport à 2019 (23 %) récompense la stratégie de développement ambitieuse de la France, qui a déployé l’an dernier un dispositif de relance massif de 40 milliards d’euros sur quatre ans : le Plan Climat commun 2020/2024. Mais cette progression record, fruit de la baisse de consommation liée aux périodes de confinement et d’un climat doux, cache en fait une très faible augmentation de la puissance électrique renouvelable raccordée au réseau en 2020 (environ 2 800 MW, contre 2 745 MW en 2019).

En matière d’éolien, la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) prévoit le doublement de la puissance installée en France d’ici 2028. Mais en 2020, la progression n’a quasiment pas varié par rapport à 2019 en raison de la rareté des terrains disponibles. « Au-delà du ralentissement dû au confinement, le principal phénomène qui pèse sur le secteur est celui du foncier, souligne le rapport d’Observ’Er. L’accès aux terrains est de plus en plus ardu, une difficulté grandissante fortement liée à l’acceptabilité des sites par les citoyens. »

Premier propriétaire de l’État avec près de 265 000 hectares de terrain, l’Armée française a déjà identifié 2 000 hectares qui seront mis à disposition d’ici l’an prochain pour augmenter le parc photovoltaïque national.



La Cour des comptes allemande critique à nouveau la transition énergétique du gouvernement fédéral

Hartmut Lauer 2021 04 06


EXTRAIT (Révolution énergétique) Ce parc éolien est un contre-exemple pour les énergies renouvelables

Situé dans le Var, le parc éolien d’Ollières-Artigues surprend à plusieurs égards. Conçu et exploité par un micmac d’intérêts étrangers, il fait aujourd’hui l’objet d’une bataille judiciaire. Plusieurs associations dénoncent son érection sur la base d’une autorisation environnementale invalide.

Mais au-delà des considérations environnementales, la ferme étonne par sa conception très éloignée de l’idéal « vert » et local des énergies renouvelables. Elle a été construite par Eco Delta, une société française majoritairement détenue par le groupe suisse JC Mont-Fort. Les éoliennes, conçues par le danois Vestas, proviennent de ses usines chinoises de Tianjin. Le parc a finalement changé de main début 2021, racheté par le fonds d’investissement irlandais NTR Funds.

Deux EXTRAITS de Green Univers

1°)Les EnR menacent plus le réseau que les véhicules électriques

Les exercices prospectifs ont le mérite d’éclairer sur les réalités du moment. Quand Enedis se projette à 2050, il y voit logiquement un monde davantage électrifié, mais qui ne consomme pas forcément beaucoup plus d’électrons. La principale préoccupation du gestionnaire de réseau de distribution aujourd’hui concerne le développement des énergies renouvelables du futur, et plus particulièrement leurs pics de production.

2°) Deux fois plus de prix négatifs en Europe en 2020

Par

Jean-Philippe Pié

-

12 avril 2021

« Record », « exceptionnel », « première fois » : le rapport de la DG Energy de la Commission européenne sur le marché éclectique de l’Union en 2020 est riche en superlatifs en tous genres. A commencer par le niveau de la consommation, en baisse de 4% sur l’année, due à la pandémie du Covid-19 et un hiver 2019-2020 plutôt chaud.



Source : DG Energy, UE

Historique aussi, la part des renouvelables dans le mix, à 39% et 29 GW installés en plus, comme en 2019. Les EnR devancent pour la première fois les centrales à charbon et au gaz, pour leur part en baisse de 22% (-87 TWh). Le nucléaire est en diminution sensible : – 11% (-79 TWh). L’empreinte carbone de l’électricité de l’Union baisserait quant à elle de 14 % selon de premières estimations mais, prévient la DG Energy, les premières tendances pour 2021 sont orientées dans l’autre sens – hiver plus froid, faible production éolienne, gaz plus cher. Autre fait plus que notable, le prix de la tonne de carbone a enjambé les 30€ fin 2020

Commentaire : Comme d’habitude on parle de progression pour les EnR électrique (+39% et +29 GW) et on met en parallèle la baisse du nucléaire qui comme l’hydroélectricité doit baisser sa production quand le vent souffle ou le soleil brille !...Où est la performance ?...

Cet extrait malheureusement ne parle pas des prix négatifs. Mais n’oublions pas ce qui s’est passé en 2020 avec le confinement et la chute radicale de la consommation d’électricité, la surproduction électrique a dû être évacuée à prix négatifs. Le prix moyen marché en avril 2020 en France est tombé à 20€ du MWh. Pendant ce temps là EDF a continué à acheter l’électricité éolienne dont elle n‘avait que faire à 91€ le MWh en moyenne (source CRE commission de régulation de l’énergie, juin 2020). Ce qui a fait dire à Mr Barbaro PDG de NEOEN en pleine crise sanitaire _et ceci avec suffisance _ que tout allait pour le mieux pour son business !.. C’est nous payons !!!!


A lire et conserver, c’est un vrai réservoir d’informations


Bourgogne - Franche-Comté

L'éolien et l'élu : guide réalisé par deux administrateurs du CRECEP (Collectif Régional d'Experts et de Citoyens pour l'Environnement et le Patrimoine) (anciennement ACBFC) (à distribuer aux élus -et citoyens-, grands et petits !) Ce guide a été créé par un collectif anti-éolien afin de prévenir les élus et les citoyens contre ces abominations qui envahissent nos territoires.

https://drive.google.com/file/d/1jn3mY9Oo3kFsAjIx-cdh0p_cSQh-rNQI/view?usp=sharing



Nouvelle technique : les éoliennes du futur

https://www.revolution-energetique.com/nabralift-cette-innovation-permet-de-construire-des-eoliennes-plus-hautes-en-reduisant-les-couts/

Extrait Green Univers le 14/4 Sweetch Energy lève 5,2 M€ et passe à l’étape pré-industrielle

Par

Romain Chicheportiche

-

14 avril 2021

Sweetch Energy vient de boucler une levée de fonds de 5,2 M€ et se lance dans la construction de son premier démonstrateur industriel. La start-up bretonne a mis au point un système innovant exploitant l’énergie osmotique, celle générée par la dissolution du sel dans l’eau. Le tour de table a été mené par le fonds Future Positive Capital, codirigée par les investisseurs existants que sont Demeter et Go Capital. De son côté, l’Ademe apporte des financements complémentaires.


L’expansion des infrastructures gazières met en péril les ambitions climatiques européennes : Kira Taylor L’Europe agrandit déjà ou planifie d’agrandir ses gazoducs et ses terminaux GNL malgré son engagement de réduire ses émissions de gaz à effet de serre de moitié d’ici à 2030, selon un nouveau rapport publié jeudi, 8 avril. Coûts estimés : 87 milliards d’euros. La consommation de gaz naturel doit être réduite de 36 % d’ici à 2030, d’après la Commission européenne, mais les investissements publics et privés prévus entraineraient une augmentation de 35 % de la capacité d’importation actuelle. Si les plans d’investissement sont introduits, l’UE risque de s’enfermer dans un avenir plus polluant ou de gaspiller des milliards dans des infrastructures, comme des gazoducs, dont la durée de vie est d’une cinquantaine d’années, avertit un rapport rédigé par le groupe de réflexion Global Energy Monitor.

✦ Rapport enquête IFOP (février 2021)

Les connaissances des Français en matière d’énergie éolienne

PRINCIPE DE L’ÉTUDE :

Quizz de 18 questions (Vrai/Faux) visant à tester la connaissance qu’ont les Français de l’énergie éolienne

https://drive.google.com/file/d/1BlTGSreRKspi1OH6OyJPMF_EaZuhOwmO/view?usp=sharing


Commentaires

Je vous invite à consulter cette enquête qui montre le manque d’information des Français sur l’éolien et qui indique « plus on les connaît, moins on les aime »