Rechercher

Brèves du 12/05/2022

Quelques informations :

La guerre du gaz de schiste n’aura pas lieu

La France possède des ressources certaines de gaz de schiste dans son sous-sol. Mais son exploitation et même les recherches sont illégales. L’envolée des prix du gaz, la guerre en Ukraine et la volonté européenne et française de moins dépendre des importations, russes notamment, peuvent-elles changer la donne? Sans doute pas, tant le sujet est sensiblement politiquement. Cela n’empêchera pas la France et l’Europe de consommer toujours plus de gaz de schiste, mais il viendra des Etats-Unis…

https://www.transitionsenergies.com/la-guerre-gaz-de-schiste-aura-pas-lieu/


Les fabricants d'éoliennes luttent pour trouver un pouvoir de fixation des prix

Les fabricants d'éoliennes ont enregistré des pertes considérables au cours du dernier trimestre, en raison de la montée en flèche des coûts et de la concurrence féroce, malgré une demande plus forte que jamais.

L'industrie a commencé à voir une forte baisse des prix et une concurrence accrue dès 2017, lorsque certains gouvernements ont abandonné les tarifs généreux, fixes et subventionnés pour l'électricité au profit d'un système basé sur les enchères qui favorise les plus bas soumissionnaires.

https://www.zonebourse.com/cours/action/SIEMENS-GAMESA-RENEWABLE-140594/actualite/Les-fabricants-d-eoliennes-luttent-pour-trouver-un-pouvoir-de-fixation-des-prix-40285839/



Non, l'éolien ne va pas augmenter les recettes de l'Etat !

OPINION. En pleine campagne présidentielle, un argument surprise semblait tomber à pic dans le débat public : L'éolien rapporterait de l'argent à l'Etat ! Mieux, il allait même pouvoir rembourser à l'Etat les sommes faramineuses qu'il a coûté. Pourtant, bien que l'explosion actuelle du prix de l'électricité change effectivement temporairement la donne habituelle, l'éolien continuera de constituer un coût pour l'Etat et pour le consommateur à maints égards, mais également pour l'environnement. Par Pierre Dumont, chef d'entreprise, auteur de l'Ecologie bananière (2022, Editions S&C).

https://www.latribune.fr/opinions/tribunes/non-l-eolien-ne-va-pas-augmenter-les-recettes-de-l-etat-916302.html


Bruxelles accorde enfin un « label vert » au nucléaire

Les Verts antinucléaires voient rouge…

Après des mois de débats et plusieurs reports, la Commission européenne a accordé le 02 février 2022 un label vert pour les centrales nucléaires et celles au gaz. Ce label reconnait, sous certaines conditions, leur contribution à la lutte contre le changement climatique, un privilège réservé jusqu’alors aux énergies renouvelables.

Cette labellisation permet une réduction des coûts de financement en aidant à mobiliser des fonds privés vers des activités réduisant les émissions de gaz à effet de serre dans l'objectif de neutralité carbone de l'UE en 2050.Mais elle divise les 27 États membres de l'Union européenne (UE) et provoque la colère d’ONG environnementales et de financiers des énergies renouvelables.

La France, qui veut relancer sa filière de production d'électricité nucléaire décarbonée, et des pays comme la Pologne et la République tchèque ont soutenu l'initiative.

L'Autriche et le Luxembourg emmenés par l'Allemagne (qui possède toujours de nombreuses centrales à charbon et à gaz) ont bataillé pour exclure le nucléaire de cette liste.

Berlin, mise sur l'essor des éoliennes et du solaire, ainsi que sur de nouvelles centrales au gaz en provenance de Russie pour assurer son approvisionnement.

L'Autriche, le Danemark, les Pays-Bas et la Suède ont contesté le label « vert » pour le gaz dans une lettre commune.[...]

https://www.vive-le-nucleaire-heureux.com/blog-vive-le-nucleaire-heureux/335-bruxelles-accorde-enfin-un-label-vert-au-nucleaire.html


BRÈVES

Allemagne

➾ Elles deviennent de plus en plus grandes : des éoliennes de 246 mètres de haut sont prévues dans la région d'Olsberg


CEREME

  • Le vice-président de la région Centre-Val de Loire, chargé du climat et de la transition écologique, Charles Fournier siégera en qualité de représentant des collectivités territoriales au conseil d'administration de l'Ademe, selon un décret paru au JO du 8 avril. Il remplace Laurent Gérault. Un arrêté publié le même jour nomme des membres de missions régionales d’autorité environnementale du CGEDD.

Vestas en forte perte, prévisions en baisse pour 2022

Par Jean-Philippe Pié GREE UNIVERS Extrait

3 mai 2022

A l’occasion de la présentation des résultats d’un premier trimestre marqués par une lourde perte de 765 M€, Vestas revoit à la baisse ses prévisions pour 2022. Même s’il est en hausse sur les trois premiers mois (+27%, 2,5 Mds€), le chiffre d’affaires annuel est désormais attendu entre 14,5 et 16 Mds€, contre 15 à 16,5 Mds€ envisagés auparavant et 15,6 Mds€ réalisés en 2021.

Le bénéfice avant intérêts et impôts (Ebit) prévisionnel passe du côté des pertes ou au mieux est espéré à l’équilibre.

Royaume-Uni

➾ Des homards déformés et incapables de nager "à cause des câbles électriques des parcs éoliens"

Extrait : Selon les scientifiques de l'Université Heriot-Watt, les champs magnétiques électriques créés par les câbles qui transportent l'énergie des parcs éoliens offshore font que les larves de homard se déforment trois fois plus - avec des sections de queue pliées les plus courantes. Ces difformités peuvent également inclure un développement oculaire perturbé et l'article indique que cela a eu pour conséquence que les créatures sont trois fois plus susceptibles d'échouer à un test de natation, ce qui montre que leur capacité à remonter à la surface pour trouver de la nourriture est altérée.

Les métaux dans la transition énergétique : le défi des matières premières en Europe

Connaissance des énergies

En mai 2021, l'Agence internationale de l'énergie (AIE) l’Agence internationale de l’énergie (AIE) a publié son rapport « Net Zero by 2050 » qui esquisse le « chemin étroit » pour atteindre la neutralité carbone d'ici au milieu du XXIe siècle, en détaillant les implications d'un tel scénario.

Dans le rapport ci-après publié le 25 avril dernier, Eurométaux (association européenne des producteurs de métaux) estime que l'Europe aura en particulier besoin, pour atteindre la neutralité carbone en 2050, de 35 fois plus de lithium à l'horizon 2050 (près de 800 000 tonnes par an) qu'à l'heure actuelle, mais aussi de 2 fois plus de nickel (400 000 tonnes en 2050) ou encore de 35% de plus de cuivre (1,5 million de tonnes en 2050).

Ledit rapport, rédigé par des chercheurs de l'Université belge KU Leuven, avertit ainsi que « l'Europe pourrait être confrontée à des problèmes de pénurie vers 2030 pour son approvisionnement en lithium, cobalt, nickel, terres rares et cuivre »(1). Les chercheurs associent à leur alerte une « bonne nouvelle » : 40 à 75% des besoins de métaux pourraient être couverts par le recyclage à l'horizon 2050 si l'Europe investit rapidement dans les infrastructures et relève entre autres ses taux de recyclage obligatoires.


Permis EnR réduit à un an : les administrations vont devoir recruter

Par Jean-Philippe Pié GREEN UNIVERS

10 mai 2022

EXTRAIT


Dévoilé le 18 mai et au programme du Conseil européen extraordinaire du 30 et 31 mai, l’approfondissement du plan RepowerEU de la Commission Européenne doit accélérer la transition énergétique et, désormais, affranchir les pays consommateurs du gaz et du pétrole russes. Dans cette optique, Bruxelles prévoit de conférer aux installations EnR « un intérêt public supérieur et un intérêt de sécurité publique« . Et souhaite notamment qu’elles puissent bénéficier de « la procédure la plus favorable parmi leurs procédures de planification et d’octroi de permis ».

Un an pour instruire et six mois pour les petits projets