top of page
Rechercher

À propos du film "Quand le vent tourne"diffusé le 16 novembre à 22h45 sur FR3 Centre V de L.

Dernière mise à jour : 17 nov. 2023


Certains d'entre vous ont peut-être entendu parler du film qui a été tourné à Charnizay lors de la dernière enquête publique.La Sté de production (La Jolie Prod) avait obtenu l'accord du tribunal administratif d'Orléans qui nomme les commissaires enquêteurs pour filmer une enquête publique. La diffusion de ce film est précédée d'un JT du 19/20h spécialement dédié aux énergies renouvelables.


Replay du film ici :


La fédération VCT&B a été invitéé à l'avant première le 8/11. Cette séance a été suivie d'une discussion. 

 Le traitement des dégâts collatéraux pour les personnes impactées , de même que la séquence sur la cigogne noire, ont été salués par plusieurs invités présents. Mais le traitement des arguments pro et anti éoliens est dans la droite ligne de ce que nous dénonçons régulièrement. Et nous l'avons exprimé verbalement en soulignant l'absence de prise en compte des bases de notre opposition, alors que les pro-éoliens ont pu réciter la bible de la doxa.


C'était tout à fait possible de prendre en compte nos arguments, car ils ont été  évoqués verbalement ou par écrit aux CE et de plus durant l'EP il y a eu un débat filmé entre NEST (Nouvelles énergies en Sud Touraine ) et nous, au cours duquel nous avons présenté un powerpoint . Vous verrez que cette présentation a suscité un moment de tension important la veille du débat, le médiateur (qui s'est affiché neutre sur le sujet ??????????) s'opposant à l'utilisation de cette présentation, puis demandant que nous la projetions à NEST et lui-même. Ce que j'ai refusé, et expliqué le 8/11: il n'était pas question de transformer ce débat en une pièce de théâtre avec des questions et des répliques connues!.. Cela n'a pas plu!!!

 

Nous avons donc rédigé cette lettre ouverte en annexe, à l'attention de la production et de FR3. Demandant notamment un vrai débat.


Il s'en est suivi une réponse de la réalisatrice et de notre part

 

Il était je crois nécessaire d'expliquer le contexte de cette réalisation. Nous restons à votre écoute si vous avez des questions ou des remarques.



Un lien sur ce sujet :

Des éoliennes dans le Sud-Vendée (photo d'illustration) © Radio France - Yves-René Tapon




Ci dessous les échanges de courriers


Féderation à la production / réalisation de "Quand le vent tourne"

Le 10/11/23

Lettre ouverte à l’attention de : Madame Marion Angelosanto Madame Coline Tison Monsieur Olivier Joulie Monsieur Stéphane Pessin

Objet : Film " Quand le vent tourne " 

Mesdames, Messieurs,

 

Tout d’abord nous tenons à vous remercier pour votre invitation à l’avant-première du film « Quand le vent tourne ».

Nous avons beaucoup apprécié l’approche très humaine de nombreuses séquences chargées d’empathie pour les personnes touchées par le projet éolien de Charnizay. On voit bien les ravages dans la vie des gens qui refusent ce programme éolien : projet de vie anéanti, perte de valeur de leur bien et de leur activité jusqu’au risque de sa disparition, paysage abîmé, destruction du lien social, crainte pour l’économie locale, l’obsession d’un maire que les gens ne comprennent et ne partagent pas…Autre pépite la séquence sur la cigogne noire particulièrement réussie. Enfin un coup de projecteur sur notre belle biodiversité !


Mais, on peut se poser légitimement la question de la perception de cette production par des personnes loin des problèmes engendrés par l’implantation d’éoliennes, si l’on prend en compte d’autres aspects de ce documentaire. Les choix opérés entre les arguments des pro et anti éoliens ont un caractère manichéen que nous jugeons dommageable à notre cause :


- D’un côté les pro-éoliens altruistes :il faut sauver la planète, les températures montent, le carbone stagne dans l’atmosphère, il faut penser à nos enfants, un discours qui s’appuie sur le GIEC …et ils assument leur impopularité locale, car ils sont dans le camp du bien.


- De l’autre, des intérêts particuliers, qui peuvent être considérés par les pro éoliens ou tous ceux qui vivent avec angoisse le changement climatique, comme une somme d’égoïsmes déconnectés de l’urgence climatique…


Une perception qui aurait pu être neutralisée par nos arguments factuels sur cette énergie intermittente, qui exige du gaz ou du charbon pour pallier cette intermittence, sur son coût énorme en termes de développement durable : économique, écologique, environnemental et social !


Quelques éléments auraient pu éclairer le fonds de notre action :

  • Réalité de la décarbonation avec les EnR intermittentes: cf modèle allemand

  • Réalité de la production éolienne en chute à cause de la baisse des vents/ la sécurité d’approvisionnement et l’indépendance énergétique

  • Réalité du coût local et national

  • Réalité de l’acceptabilité (sondage Opinionway pour Sites et Monuments)

Autant d’éléments concrets abordés lors du débat du 30/9/22, avec notre fameux Powerpoint, qui démontre en plus que notre intérêt pour la planète n’est pas moindre que celui des pro-éoliens, bien au contraire. D’ailleurs, ceci a été évoqué lors de la discussion après le film. Nous nous opposons aux éoliennes intermittentes, mais nous défendons âprement le développement des EnR pilotables que sont les EnR thermiques, pas moins de 84,5% des EnR.


Les seuls chiffres que vous avez retenus concernant nos arguments sont anecdotiques et décorrélés de leur contexte : à savoir les préconisations délirantes de Repower EU pour la région Centre, qui avaient été citées pour information au commissaire enquêteur, mais qui ne constituent pas la base de notre raisonnement.

Au contraire, ces chiffres isolés de leur contexte le discriminent !


En 2 ou 3 minutes sur 52 vous auriez pu reprendre comme vous l’avez fait pour un des membres pro-éolien nos arguments forts qui démontrent l’aberration de l’éolien et donc le fondement de notre opposition. Vous ne l’avez pas fait, et donc une fois de plus notre discours factuel a subi l’omerta que nous avons dénoncé lors de la discussion après le film. Aujourd’hui l’éolien est l’énergie renouvelable la plus contestée, ce n’est pas un hasard.


Mais, il y a des bonnes nouvelles ! Nous avons appris que jeudi 9/11, France Inter a délocalisé son émission 13/14 dans la Somme pour parler éolien avec des maires, des présidents d’associations, un promoteur.  Ne serait-il pas opportun d’ouvrir le débat, et de laisser enfin un peu la parole aux opposants à l’éolien ?  ...

Ce serait faire preuve d’ouverture.

Cette lettre sera diffusée largement avec l’annonce du passage du film sur FR3.

Nous restons à votre écoute et dans l’attente de votre réponse, nous vous prions d’agréer nos sincères salutations.

Maggy Ernst                Dominique Vandeweghe            Jean Paul Bottier

Présidente                   Vice-président et président APEP         Président ADECTE

 



Réponse réalisatrice

Marion Angelosanto

Mardi 14 novembre 2023 9h33


Chère Maggy, chers Dominique et Jean-Paul,

 

Je ferai suite ici et sous forme d'une réponse personnelle à la lettre ouverte que vous m'avez adressée.

 

Vous soulignez la qualité d'empathie qui émerge des portraits des riverains et des militants filmés dans ce documentaire, c'était bien là mon unique objectif. 

 

Ce film n'est pas un reportage d'investigation, ni un magazine d'information confrontant les données chiffrées. Si tel avait été le cas, le projet Eurocape aurait été décrypté dans un grand niveau de détails (caractéristiques des éoliennes, emplacement du parc, modalité du financement participatif, exploitation future, etc). Il aurait été replacé dans un contexte politique national et en regard des préconisations de RTE, pour ne citer qu'un exemple parmi d'autres instances. Nous aurions dû retracer l'historique des votes du projet au sein du conseil municipal de Charnizay. Et nous n'aurions pas pu faire l'impasse sur une explication précise du protocole de l'enquête publique, avant d'éplucher les contributions de l'enquête pour en interpréter les chiffres de la participation.

 

Or, comme vous avez pu le constater, l'impasse a été faite sur un vaste ensemble de données pour ne privilégier que le ressenti des protagonistes engagés dans l'histoire.

 

Il s'agit donc d'un documentaire d'auteur destiné à la case documentaire "La France en vrai" dont vous pourrez découvrir ici la ligne éditoriale.

 

Je tiens à vous remercier encore de votre accueil enthousiaste lors de la projection en avant-première à Tours.

 

Très sincèrement,

 

Marion Angelosanto

Auteure, réalisatrice


Réponse Fédération


Fédération Vent Contraire en Touraine & Berry

Mardi 14 novembre 19h21

Bonjour Marion, 


Nous faisons suite à votre mail du 14/11, en réponse à notre lettre ouverte, dont nous vous remercions.

Nous avons tous bien compris que vous ne souhaitiez pas faire un magazine d’information, mais mettre le projecteur sur les personnages impliqués malgré eux pour certains dans ce projet éolien et l’enquête publique.

Mais alors, pourquoi avoir donné l’opportunité aux pro éoliens de mettre en avant des arguments chiffrés qui sont le fondement de leur position : x degrés d’augmentation des températures, x tonnes de CO2 dans l’atmosphère… tous ces éléments qui correspondent à la doxa !... Et, nous concernant, avoir choisi d’ignorer quelques arguments représentatifs et factuels de notre combat ?...

Pire, le seul élément chiffré que vous avez retenu est anecdotique (outrance de REPOWER EU) et n’est absolument pas le socle de notre argumentation. De quoi la discréditer ! D’ailleurs le promoteur présent lors de l’avant-première n’a pas raté l’occasion de relever cette outrance.

Pourquoi ce choix ? Pourquoi cette inégalité de traitement ?  ..  Est-ce pour complaire à vos donneurs d’ordres ?

Nous tous qui vous avons côtoyée et établi des liens loyaux de sympathie avec vous et Mattéo, sommes extrêmement déçus et blessés par ce que nous considérons être un parti pris vraiment inéquitable de votre part, pour ne pas dire plus...

Sincères salutations


Maggy Ernst Présidente

Dominique Vandeweghe Vice-président Président APEP

Jean Paul Bottier Président ADECT

留言


bottom of page