Assemblée pour le Climat et la Transition énergétique ACTE 2021

Organisée par la Préfecture d'Indre et Loire, l'ADEME et la région Centre, l'Assemblée pour le Climat et la Transition Energétique (ACTE) s'est tenue le 20 octobre 2021.

La première s'était tenue le 1er avril 2019 (voir lien DREAL http://www.centre-val-de-loire.developpement-durable.gouv.fr/premiere-assemblee-regionale-pour-le-climat-et-la-a3395.html )

 

La présentation pdf du Powerpoint est reprise ci-dessous après l'ordre du jour

Assemblée pour le Climat et la Transition énergétique
Énergies Renouvelables
20 octobre 2021

ACTE 2021 : ordre du jour
1. Où en est-on ? Point sur la réglementation et la mise
en œuvre en région et dans le département
2. Un mix énergétique assumé ?
3. Leviers à la main des acteurs publics ?
Conclusion et travaux à conduire en 2021 - 2022


 

Ce document a conduit notre fédération à réagir par le biais de courriers envoyés à madame Lajus Préfète d'Indre et Loire, monsieur Bonneau Président de région et à madame Engström Préfète de région.

Ci-dessous les copies de ces courriers (images et liens pdf) rédigés en collaboration avec :

- Association SITES & MONUMENTS, Madame BONNIN déléguée régionale et pour
le département de l’Indre et Loire.
- Association VIEILLES MAISONS FRANCAISES, Madame de LIVOIS déléguée
pour le département d’Indre et Loire.
- Association pour la SAUVEGARDE DE L’ART FRANÇAIS, Madame DUTHOO
correspondante pour l’Indre et Loire.
- Association des PARCS ET JARDINS, Madame de SAINT VENANT
- Association PATRIMOINE ENVIRONNEMENT, Monsieur DUTHOO administrateur
de l’association et délégué Centre Val de Loire.
- Association La DEMEURE HISTORIQUE, Monsieur AMIOT délégué régional et
pour le département d’Indre et Loire.
- Association MAISONS PAYSANNES DE TOURAINE, Monsieur CÔME, délégué
pour le département d’Indre et Loire

 

 

 


 

courrier demande de RV à Mme la Préfète nov2021jpgjpg_Page2_edited.jpg
PDF courrier à Mr Bonneau et Mme la préfète de région (1)[628181]jpg_Page2_edited.jpg

Extrait de la lettre à madame la Préfète d'Indre et Loire :

[...]Outre cet échange de courriers avec Monsieur DUTHOO, nous souhaitons évoquer la réunion ACTE qui s’est tenue le 20/10 à Tours à votre initiative. Pour représenter les associations environnementales, vous avez convié deux personnes tout à fait dignes d’intérêt à titre personnel, mais qui ne sont pas représentatives de ce que nous avons mis en place avec notre Fédération. Les grandes associations du patrimoine de dimension nationale que vous retrouvez parmi les signataires de cette lettre n’ont pas été conviées non plus… ! Comment devons-nous interpréter ce simulacre de concertation qui fait l’impasse sur la participation de nos associations ?... Pourtant, le document cadre pour le développement de l’énergie éolienne en Indre et Loire d’octobre 2019, consacre deux paragraphes à « la concertation facteur de réussite ».[..]
 

Extrait de la lettre à madame la Préfète de région et monsieur le Président de région :

[...]Nous évoquons dans notre courrier la réunion ACTE du 20/10 à l’initiative de madame la Préfète. Nous avons en main le document présenté aux personnes invitées, dont les présidents d’EPCI. Ce rapport comporte des cartes des projets d’EnR en Indre et Loire avec les postes sources. Ceci nous interpelle, car parallèlement, à l’initiative de RTE une consultation publique préalable est ouverte du 15/10 au 15/12 pour présenter un schéma prospectif d’évolution du réseau électrique afin d’intégrer les EnR. Ce document, par ailleurs très bien fait, mais très difficilement accessible sur internet, à aucun moment ne fait le lien avec ce que sous-entend ce développement et ce renforcement des postes sources. Comme indiqué par RTE « Le schéma n’a pas pour objectif de planifier le
développement des énergies renouvelables mais de permettre de répondre aux
demandes de raccordement des moyens de production EnR » page 16. Mais, comment juger un tel projet sans en connaître la finalité et donc les implications ? Les cartographies présentées par madame la Préfète donnent clairement les objectifs. Pourquoi ne sont-elles pas mises à disposition du public ? Les citoyens et membres d’associations que nous sommes ont le sentiment d’une mascarade. Il est étrange également que les élus de nos communes et Communautés de communes n’aient pas été associés en amont.[...]